Aller au contenu

Lectures

Lectures de mai

Son excellence Eugène Rougon de E. Zola (tome 6) Député, sénateur puis président du Conseil, il sent pourtant venir sa chute. Il préfère donc, démissionner de son poste afin d’éviter la disgrâce. Mais sa « bande » d’amis, opportunistes et manipulateurs emmenés par l’énigmatique Clorinde, se donne pour mission de le remettre au pouvoir. Tableau cynique du monde politique sous le Second Empire, récit des manoeuvres d’un homme prêt à tout pour conserver sa puissance, Son Excellence Eugène Rougon fait le portrait d’un homme dévoré par l’appétit du pouvoir, pur produit d’une société pourrie jusqu’à la moelle. Le pouvoir est ses méandres pendant le second empire….Mais le pouvoir a-t-il changé depuis? Femme Courage de Frédérique Rémy Fouras, janvier 1879. Sur la falaise qui domine l’anse de la Coue, face à l’Ile Madame, quatre femmes fouillent du regard l’horizon barré d’embruns. Debout contre le vent, elles scrutent l’espoir d’une voile parmi le chahut de déferlantes. Pour Anne, Amélie, Maria et Magdeleine, femmes de marins, femmes courage, tenaillées par l’angoisse, c’est le lot des heures de tempête, quand les chaloupes des hommes tardent à rejoindre l’ancrage. Mais ce jour-là va les marquer à jamais, pour le pire, pour le meilleur aussi. Face à la… Lire la suite »Lectures de mai

Lectures d’arvil

Avis d’absence dès demain je descends à Genève. De retour (normalement) vendredi. Bon début de semaine à tous.       Les Rougon-Macquart, tome 3 : Le Ventre de Paris de Zola Pris sur les barricades, Florent a été condamné au bagne de Cayenne. Il s’en évade et retourne à Paris, aux Halles, où il espère se cacher et revoir son frère. Ce dernier, un gros charcutier, a épousé la belle Lisa. Le couple lui procure une place d’inspecteur aux Halles et essaie de l’engraisser. Mais Florent, au pied des montagnes de viande, de légumes et de beurre, reste maigre. Il n’a faim que de justice. Généreux, tendre, persuadé que l’homme est bon et honnête, il rêve de politique et veut changer la société du Second Empire. Lisa prend peur, son argent est en danger ! Les bien nourris feront taire les affamés. Il en est dit : Cette évocation naturaliste des Halles est l’une des pages les plus célèbres de Zola. Enivré par les odeurs, il voulait en composer une symphonie mêlant le parfum des violettes aux puissants relents de poisson, de volaille et de viande. Pour ma part, j’ai trouvé que les descriptions sont d’une longueur fatigante, les… Lire la suite »Lectures d’arvil

Lectures de mars

La fortune des Rougon Emile Zola Dans la petite ville provençale de Plassans, au lendemain du coup d’Etat d’où va naître le Second Empire, deux adolescents, Miette et Silvère, se mêlent aux insurgés. Leur histoire d’amour comme le soulèvement des républicains traversent le roman, mais au-delà d’eux, c’est aussi la naissance d’une famille qui se trouve évoquée : les Rougon en même temps que les Macquart dont la double lignée, légitime et bâtarde, descend de la grand-mère de Silvère, Tante Dide. Et entre Pierre Rougon et son demi-frère Antoine Macquart, la lutte rapidement va s’ouvrir. Premier roman de la longue série des Rougon-Macquart, La Fortune des Rougon que Zola fait paraître en 1871 est bien le roman des origines. Au moment où s’installe le régime impérial que l’écrivain pourfend, c’est ici que commence la patiente conquête du pouvoir et de l’argent, une lente ascension familiale qui doit faire oublier les commencements sordides, dans la misère et dans le crime. Me voilà plongée comme je me l’était promis dans la découverte de cette série qui il est vrai me plait énormément. Ambition, cupidité, cruauté  parsemé de pas mal d’orgueil de couardise et  de jalousie….Comme quoi dans les temps anciens les hommes… Lire la suite »Lectures de mars

Lectures de février

Germinal de Emile Zola À Montsou, dix mille mineurs gémissent sous le poids d’une exploitation toujours plus forte ; parmi eux, Étienne Lantier, qui voudrait voir triompher ses idéaux socialistes. Quand la grève éclate, il en devient le chef, guidant les revendications des ouvriers, les incitant à la fermeté. Bientôt le coron est à court de pain, et la rébellion se durcit… Livre qui n’est plus a présenter, film et même série en ont étés tirés. Film que j’ai vu, mais que du coup après lecture, je reverrais, plus que volontiers, puisque j’ai demandé au mari de me le trouver et qu’il est enregistré!   Tant que le café est encore chaud de Toshikazu Kawaguchi A Tokyo se trouve un petit établissement au sujet duquel circulent mille légendes. On raconte notamment qu’en y dégustant un délicieux café, on peut retourner dans le passé. Mais ce voyage comporte des règles : il ne changera pas le présent et dure tant que le café est encore chaud. Un livre très étrange, un café qui ne l’est pas moins puisque dans ce café, le Funiculi Funicula, le café change le coeur des hommes. Une lecture que je conseille….       Tout comme toi de Nick Hornby Toute… Lire la suite »Lectures de février

Lecture de janvier

Ormetta tome 2 (Dévoilée) de maurice Maitairie Liam est un danger pour Joy. Il le sait. Pour la protéger, une seule solution, l’oublier pour de bon. Mais son cœur en a décidé autrement : sans elle, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Lorsque la journaliste se retrouve en mauvaise posture par sa faute, Liam intervient et comprend qu’il doit la tenir à l’écart de son monde. Le Parrain, d’habitude si intraitable, ne peut renoncer à Joy. Joy ne mesure pas le danger qui rôde. Elle est sur son petit nuage. Sa meilleure amie a beau la mettre en garde, elle est bien décidée à profiter de chaque instant auprès de celui dont elle est tombée follement amoureuse. Liam lui cache quelque chose, mais elle en est certaine : il se confiera à elle le moment venu. Mais celui qui en veut à Liam pourrait bien s’en prendre à Joy… et révéler au grand jour la véritable identité du Parrain. Qu’adviendra-t-il si elle découvre qui est réellement l’homme qu’elle aime ? Pourra-t-elle continuer sa vie avec lui ? En définitive si ce livre dont j’ai parlé pour le tome 1, nous dévoile des agissement de la *Cosa Nostra* il reste… Lire la suite »Lecture de janvier