Aller au contenu

Lecture de mai

La vague de Boyd Morrison

Hawaï. Le paradis des touristes. L’enfer sur Terre. Le meilleur thriller survivaliste de l’été. « Un conseil : n’emportez pas ce livre à la plage. » Douglas Preston.
« Un thriller survivaliste à lire absolument. » James Rollins.
Une pluie de météorites d’une violence inouïe s’abat sur l’Océan Pacifique. À Honolulu, Kai Tanaka, le directeur du Centre d’alerte tsunami du Pacifique, relève une légère variation sur ses graphiques. Quand les communications avec l’île Christmas sont interrompues, il comprend que la nature a déjoué tous les pronostics. Un méga-tsunami se précipite sur Hawaï et les minutes sont comptées. Il lui reste moins d’une heure pour faire évacuer un million de personnes. Et pour sauver sa famille, qui profite du soleil à Waikiki…

Ce livre tient en haleine du début à la fin. Plus qu’excellent

 

Un sourire à tomber (nouvelle) Gilles Legardinier

Un officier des forces spéciales est appelé en renfort par l’Office central de lutte contre le trafic de biens culturels: un collier d’une valeur inestimable (par sa qualité et sa valeur historique) a été volé lors d’une exposition à Paris; le contact entre le voleur et son acheteur pourrait se faire pendant le Tour de France.
La police pense que la meilleure manière de repérer le voleur serait d’avoir un homme dans la course; malheureusement ils n’ont pas d’homme suffisamment entraîné dans leurs rangs.
C’est pourquoi ils ont besoin des forces spéciales. L’officier devient donc coureur cycliste: sur le Tour, il se prend au jeu de la compétition, fait la connaissance d’une jeune femme dont il tombe amoureux mais ne repère pas le voleur; en revanche, il se pourrait que le voleur, lui, l’ait repéré…

Petit livre qui ne manque pas d’intérêt….

 

La matouze de Eveline Thomer

La Matouze est de ces femmes dont le comportement impulsif, instable, inadapté à toutes circonstances effraie autant qu’il fascine. Aussi n’échappe-t-elle pas à la sévérité douloureuse de l’aînée de ses filles qui affronte héroïquement la tyrannie d’une mère castratrice, séductrice… dénaturée et rivale. La liberté de ton, l’aisance de la parole deviennent donc la part licencieuse que s’octroie la fille sur la famille.
Et ce récit délimite l’espace nécessaire où s’épanchent l’exaspération, la peur, la solitude et l’épuisement. Par lui s’exorcisent les maux et les souffrances. 

Une mère qui n’en est vraiment pas une….Plongeon dans des rapport mère fille douloureux qui pourrait être le douloureux roman de l’enfance se dissout dans les railleries pertinentes d’une jeune fille obstinément optimiste et pourvue d’une joie de vivre peu commune. L’histoire serait tragique si elle n’était drôle. Il n’y a finalement pas de fatalité pour les personnages même malheureux.

 

Le silence des vaincues de Pat Barker

La guerre de Troie, mythe fondateur de toute la littérature européenne, commence par la banale histoire d’une reine enlevée à son époux par un autre homme. Mais, prisonnière du camp grec, une autre reine observe le destin du monde se jouer sous ses yeux : Briséis, la captive d’Achille, par qui la guerre basculera.
Presque 3 000 ans plus tard, il est temps d’entendre sa voix – et à travers elle, peut-être, celle de toutes les femmes laissées muettes par l’Histoire et la littérature.

Magnifique plongeon dans la guerre de Troie vu au féminin…

 

 

Ils sont chez nous de Liza Jewell

Certains secrets de famille sont plus mortels que d’autres…
Trois cadavres et un bébé abandonné : c’est la macabre découverte que fait la police dans une belle demeure de Chelsea, celle qu’occupait la famille Lamb. Faute de preuves et de témoignages, les enquêteurs privilégient la piste d’un suicide collectif et l’affaire est classée.
Vingt-cinq ans plus tard, quand Libby hérite de la maison et se voit révéler les circonstances de son adoption, elle se rend sur les lieux pour percer le mystère de ses origines. Accompagnée par Miller, un journaliste qui a enquêté sur cette terrible affaire, la jeune femme va faire des découvertes troublantes. Mais est-elle prête à découvrir l’effroyable secret qu’on lui cache depuis sa naissance ? Elle ignore encore que quelqu’un, quelque part, donnerait cher pour la retrouver..

Une histoire familiale qui fait froid dans le dos!

 

Les roses de Hatrland de NiKola Scott

Trois générations de femmes inoubliables, réunies par un amour fou et de lourds secrets.
1958, Hartland.
La jeune Lizzie Holloway, seize ans, est envoyée passer l’été loin de Londres où sa mère adorée se meurt à petit feu. Un éloignement auquel elle s’est opposée de toutes ses forces. Pourtant, à présent, face à la splendide demeure des Shaw, Lizzie pressent que jamais elle ne sera aussi heureuse qu’en cet instant.
1998, Rose Hill Manor, Londres.
Adele Harington aurait tout donné pour échapper à ce premier anniversaire de la mort de sa mère… Cette mère qu’elle ne parvient pas à pleurer, tant leur relation faite d’amour et de malentendus garde un goût d’inachevé. Mais quand une jeune femme se présente à la porte, affirmant être sa soeur, Adele devine qu’Elizabeth Holloway Harrington était une femme plus mystérieuse et complexe encore qu’elle ne l’avait imaginé. Que s’est-il passé, ce bel été de 1958 qu’Elizabeth a passé en compagnie de la fascinante famille Shaw ?

Une intrigue bien menée, surprenante triste mais intriguante aussi…

 

Une longue impatience de Gaëlle Josse

Ce soir-là, Louis, seize ans, n’est pas rentré à la maison. Anne, sa mère, dans ce village de Bretagne, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, voit sa vie dévorée par l’attente, par l’absence qui questionne la vie du couple et redessine celle de toute la famille.
Chaque jour, aux bords de la folie, aux limites de la douleur, Anne attend le bateau qui lui ramènera son fils. Pour survivre, elle lui écrit la fête insensée qu’elle offrira pour son retour. Telle une tragédie implacable, l’histoire se resserre sur un amour maternel infini.
Avec ‘Une longue impatience’, Gaëlle Josse signe un roman d’une grande retenue et d’une humanité rare, et un bouleversant portrait de femme, secrète, généreuse et fière. Anne incarne toutes les mères qui tiennent debout contre vents et marées.
« C’est une nuit interminable. En mer le vent s’est levé, il secoue les volets jusqu’ici, il mugit sous les portes, on croirait entendre une voix humaine, une longue plainte, et je m’efforce de ne pas penser aux vieilles légendes de mer de mon enfance, qui me font encore frémir. Je suis seule, au milieu de la nuit, au milieu du vent. Je devine que désormais, ce sera chaque jour tempête. »

Livre poignant A lire absolument : le ressentis d’une mère devant l’absence du fils enfui…..Douleur jusqu’à la mort.

 

Né d’aucune femme de Franck Bouysse

« – Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d’une femme à l’asile.
— Et alors, qu’y-a-t-il d’extraordinaire à cela ? demandai-je.
— Sous sa robe, c’est là que je les ai cachés.
— De quoi parlez-vous ?
— Les cahiers… Ceux de Rose. »
Ainsi sortent de l’ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin.

Un livre pas bien épais mais, un roman magistrale plein des sensibilité.

 

Livres papier

Intimidation de Harlan Cohen

Lors d’une soirée, un inconnu aborde Adam et lui révèle que sa femme Corinne a commis un terrible mensonge. Mais quand ce dernier la confronte, elle s’enfuit en lui laissant un étrange message …
Cybercriminels, arnaqueurs, tueurs à gages …
Qu’a fait Corinne, cette mère de famille sans histoires, pour se retrouver au cœur d’une terrible machination ?
Adam fera tout pour le découvrir, et pour retrouver celle qu’il croyait si bien connaître.
La vérité ne doit pas toujours être dite, c’est ravageur.

Excellent (et c’est peu dire) thriller

 

Le rire du Cyclope de Bernard Weber

Darius, humoriste célèbre et coqueluche du Tout-Paris, s’effondre dans sa loge à l’issue d’une représentation à l’Olympia. Quelques minutes avant sa mort, le pompier de garde l’a pourtant entendu éclater de rire… La journaliste Lucrèce Nemrod est sûre qu’il ne s’agit pas d’une mort naturelle. Quant à son complice, Isidore Katzenberg, qui vit toujours dans son château d’eau, il est persuadé qu’il faut remonter aux origines du rire pour mener à bien cette enquête… Où l’on retrouve Lucrèce Nemrod et Isidore Katzenberg, déjà croisés dans Le Père de nos pères et L’Ultime Secret. Après le chaînon manquant et le cerveau, l’étrange phénomène du rire est au centre de leur nouvelle enquête.

Attention le rire tue…Quelque peu étrange ce poche de 671 pages ne m’as pas enthousiasmée.

 

L’appel de l’aube de Dallas Schulze

Durant toute sa jeunesse, à Loving, petite ville de l’Indiana, Anne Moore a vécu dans l’ombre du drame qui a frappé sa famille, quinze ans auparavant : la disparition tragique de sa sœur aînée, la flamboyante Brooke. Maintenant, surprotégée par une famille qui l’étouffe, inhibée par la peur et par la culpabilité, soigneusement entretenue par sa mère, d’être celle qui est vivante, Anne se contente de rêver sa vie.
Jusqu’au jour où arrive Neill Devlin, un écrivain très séduisant, très énigmatique aussi, qui sillonne le pays à moto. Anne ne peut ignorer l’intense attirance que lui inspire tout de suite Neill, même s’il ne lui révèle rien de lui-même, et elle s’abandonne peu à peu au plaisir d’être troublée. Tout comme à la tentation de se laisser aller à la passion avec un homme dont elle ne sait rien et qui n’est que de passage.

.Après le livre précédent ce roman quelque peu à l’eau de rose, fut bienvenu. Ca délasse les neurones

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

74 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
MéméYoYo
Invité
31/05/2022 21:27

Une belle variété de livres et de lecture. Je t’admire. J’ai beaucoup de mal à lire. J’ai ouvert un livre il y a 3 ou 4 mois je ne l’ai toujours pas terminé. C’est mon crochet qui m’appelle en ce moment âpre l’avoir abandonné un an. Bonne soirée. Gros bisous

Martine
Invité
31/05/2022 10:54

Bonjour Renée,
Eh bien, cette vue aérienne sent bon les départs en vacances, ça donne envie de s’envoler à l’autre bout du monde :).
Merci à toi pour ces conseils de lecture, il est certain que, vu le sujet, il vaut mieux éviter de lire le premier sur la plage :D. Mais il semble passionnant, en tout cas.
Bonne journée de mardi, Renée !
Bisous fleuris,
Martine

H
Abonné
H
30/05/2022 11:19

De très bonnes lectures, j’ai lu et aimé celui de Harlan Coben, qui est un de mes préférés , j’adore les thrillers, bonne semaine bisous !

manou
Invité
30/05/2022 08:06

Tu as beaucoup lu toi-aussi et j’en connais certains soit les titres soit les auteurs…Je n’ai pas encore lu certain auteur qui ne me tente pas plus que ça pour l’instant comme Gilles Legardinier par exemple, je ne sais pas pourquoi. Bisous et merci pour ces comptes-rendus

FREDCLOCLO
Invité
30/05/2022 08:04

Ooh la la ! C’est plus lire que tu fais… C’est dévorer ! (lol)
Un fameux choix…. le premier aurait mes faveurs sans doute ?

Elena800
Invité
Elena800
30/05/2022 05:44

C’est très joli une vue d’avion ! Tu n’aimes pas la musique mais aimes-tu les chansons ? Bon lundi, bisous

Andrée
Invité
29/05/2022 21:13

je vais regarder les livres de Franck Bouysse – je me demande si je ne lis pas un livre de poèmes de cet auteur. A vérifier. Bises.

ABC
Invité
ABC
29/05/2022 15:41

Tu dévores !!!! Merci pour ce beau panel, je n’ai pas lu autant que toi en mai, mais des livres aussi variés et intéressants :
– Alma, tome 1 et 2 de Timothée de Fombelle : sur l’esclavage (littérature jeunesse)
– La carte postale d’Anne Berest , 18 avril 1919 à aujourd’hui, toute la vie d’une famille juive, avec tous les rebondissements sur les uns et les autres, en fonction de leur choix de vie, d’une génération à l’autre… (Famille de l’auteur). très dur, très fort, à lire…
– Chef de Gautier Battistella, la dure réalité de la vie d’un grand chef, roman écrit par un ancien goûteur du Guide Michelin…
– An attendant la neige de Lhassam-Gyal, le tibet vu par un tibétain, à travers de l’enfance de quatre amis, trois garçons et une fille, dans un village de l’Amdo. Très beau et d’une écriture particulière pleine de poésie inspirée par la nature environnante.

Bonne fête à toi !

écureuil bleu
Invité
29/05/2022 10:40

Bonne fête des Mères, Renée, et bisous !

lizagrece
Invité
29/05/2022 10:25

Le livre sur la Guerre de Troie vue par des femmes me semble intéressent. Quant à celui de Coben c’est forcément une valeur sûre

virjaja
Invité
29/05/2022 09:39

merci pour tes impressions sur ce livres, je n’en connaissais aucun… je note, le survivaliste, celui sur la guerre de Troie, et le Harlan Coben!! gros bisous Renée, bon dimanche. cathy

Jacqueline
Abonné
29/05/2022 08:38

Beaucoup de thèmes tourmentés! Merci pour la sélection!
Bises

trublion
Abonné
29/05/2022 07:12

et bien, les lectures n’ auront pas manqué, dans des thèmes bien différents.
En fait on ignore le plus souvent qui nous côtoyons vraiment
Bonne fête des mères
Bisous

moqueplet
Invité
29/05/2022 06:56

les drames dans une famille il y en a un peu partout, pas toujours facile de remonter la pente quand elle descend…..je te souhaite une belle journée de fête des Mamans…..

Livia
Invité
28/05/2022 21:21

J’en ai noté deux qui m’attirent, d’après ce que tu en dis j’espère que je vais me régaler.
Bisous et belle soirée

cricket
Invité
cricket
28/05/2022 18:39

Tes lectures sont très diversifiées et nombreuses !!
Beaucoup me diraient bien dans tout ça !
Merci pour ton avis sur chaque livre.
Quelqu’un avait dû me parler du livre de Bouysse .. Le titre m’interpelle.
Bises

mireille du sablon
Abonné
mireille du sablon
28/05/2022 17:42

Il y a des titres « qui me parlent » plus que d’autres, je vais les noter pour ne pas les oublier.
Bises du jour
Mireille du sablon

erato
Abonné
28/05/2022 17:29

Ton bilan de lectures est prodigieux !
J’en ai lu certains , j’ai envie de lire une longue impatience ( même si je l’appréhende ) et intimidation .
Bon après midi, bises Renée

ZAZA
Abonné
28/05/2022 17:04

Joli bilan Renée, bravo !
Bises et bon samedi – Zaza

Golondrina63Auv
Abonné
28/05/2022 17:00

Et bien tu t’es bien nourrie
Bonne fin de journée
Je viens de rentrer de chez mon frère …

-----000--------
Invité
28/05/2022 16:01

bien de lire …..!!! 20/20 et très bonne soirée ….et bonne fête demain ….oui deux mains !!!

colettedc
Abonné
28/05/2022 15:52

Merci Renée, pour ce bon retour sur tes lectures de mai.
Bon week-end tout entier,
Bisous♥

Monique FALTRET
Invité
28/05/2022 15:49

que voila des lectures qui donnent envie ! je vais voir dans ma médiathèque si je trouve l’un d’eux. merci a toi. les as tu tous lu.
j’adore ton fond d’écran bisous bisous

pimprenelle
Abonné
pimprenelle
28/05/2022 15:47

Une lectrice comme je l’ai été dans le temps !
Tu nous emportes sur les ailes d’un avion avec toi?
Profites à fond si tu pars ce que je te souhaite de tout coeur.
Bisous Renée

pimprenelle
Abonné
pimprenelle
28/05/2022 21:57
Répondre à  Renée

Je peux lire mais pas longtemps si bien qu’un livre c’est beaucoup. Même as terminé le livre d’Eglantine. D’ici que je sois obligée de le relire entièrement …
Engrange plein de bons souvenirs de là-bas …
Gros bisous Renée

claudielapicarde
Invité
28/05/2022 15:16

Je vais surement en trouver quelques-uns à la médiathèque du village, je sais qu’ils ont acheté de nouveaux livre.
Merci pour les conseils, bon week-end.

Béa Kimcat
Invité
28/05/2022 14:54

Oups !! Gilles avec deux « l » c’est mieux !

Béa Kimcat
Invité
28/05/2022 14:53

Un bon cru de livres lus en mai
La Vague je l’avais appréciée (voir ici) :
http://kimcat1b58.eklablog.com/la-vague-a211108544

Et je vais m’empresser de lire cette nouvelle de Giles Legardinier. je suis une fan de cet auteur que j’ai eu la chance de rencontrer et de côtoyer un bon petit moment. Il a eu la délicatesse de me téléphoner pour me présenter ses condoléances après le décès de mon mari il y a 6 ans.
Bisous Renée et bon WE

danièle
Abonné
28/05/2022 14:33

Quel beau bilan lecture ! Je lirais bien « né d’aucune femme » de Franck Bouysse, je note!
Très belle journée et bon week-end.
bises

écureuil bleu
Invité
28/05/2022 13:39

Bonjour Renée. Beau bilan de lecture ! J’en connais quelques uns mais pas tous. Bisous

la cuisine de poupoule
Invité
28/05/2022 13:10

Tu as encore beaucoup lu dit donc
Bonne journée
Bisous

Claudine/canelle
Abonné
28/05/2022 12:56

Coucou
Je vois qu’on lit a peu près les mêmes livres
Merci pour ta liste , je vais noter celui de Liza Jewel , et Harlan Coben
Bises Renée

Églantine lilas
Abonné
Églantine lilas
28/05/2022 12:06

j’ai tout à découvrir 🙂 Ton fond de blog donne envie de voyage …le vôtre tres prochainement peut être
grosses bises

biker06
Abonné
biker06
28/05/2022 11:42

Hello Renée
Hawaii l’un des rares états que je n’ai pas fait aux USA. Il y a des livres fort interressant dans ta liste…
Bonne fete des mères
bizz
Pat

Epiceas
Abonné
Epiceas
28/05/2022 11:27

Avec le changement de ton fond d’écran, ça sent les préparatifs du voyage…………… 🙂

Epiceas
Abonné
Epiceas
28/05/2022 19:09
Répondre à  Renée

Ne brûle pas les étapes, tu es même pas encore partie !!!!! 🙂
Oui moi ça va, entre bricolage, cuisine, lecture, balade………. tu vois suis bien occupé ! 🙂

Martine Martin
Invité
28/05/2022 11:21

En général le week-end, je ne commente que rarement les articles que je lis néanmoins. Je fais une exception à ma règle. Je ne sais pas si tu as lu la matouze à la suite de ma critique. J’aime bien les roman d’Evelyne une écrivaine connue qui est ma voisine. Ce roman est autobiographique. J’ai très envie de lire une longue impatience, mais je ne crois pas que je vais le faire car ce serait trop douloureux pour moi. Bisous et merci pour tes critiques