Aller au contenu

Café/Thé

Café/Thé 133 (Brigitte)

Pour ce 133ème Café Thé, Brigitte propose de « broder » autour de cette phrase de Pierre de Coubertin : « Chaque difficulté rencontrée doit être l’occasion d’un nouveau progrès.«  Avez-vous déjà eu l’occasion de rebondir suite, à un incident, un obstacle ou un problème ? Si oui, racontez-le-nous ; si non, vous pouvez imaginer une telle situation. Rebondir Rebondissons puisque Brigitte le souhaite, ou du moins elle souhaite savoir comment on a fait ce rebondissement. C’était le 16 mai, qu’en commentaire sous son article je lui ai dit ne pas croire faire le défi parce qu’aucune idée ne venait. Parler des ennuis et du comment je m’en suis sorties n’a guère d’intérêt, c’est du passé qu’il ne faut pas oublier, certes mais, du passé. Le rebondissement a eu lieu tant mieux. En même temps c’est quand même être *dégonflé* alors qu’on a surmonter des difficultés dans la vie, plus importantes qu’un simple texte non ? Donc il s’agit là d’un rebondissement avec ce simple texte qui, en soi ne livre rien mais, qui a l’avantage de me permettre de remettre ma participation à Brigitte pour ce 133ème café/thé. Cela s’appelle aussi, se sortir d’un mauvais pas avec une pirouette.  C’est aussi un (très… Lire la suite »Café/Thé 133 (Brigitte)

Café/Thé de 131 (Brigitte)

  Pour ce 131ème Café Thé, Brigitte nous propose de nous raconter un petit moment qui a illuminé notre vie, vous a rendu heureux ou heureuse… Si on veut être objectif, il est plein de moment qui rendent heureux, vraiment heureux! Voici un  de ceux-ci : Remontons le temps si, vous le voulez bien Elle est née le 17 octobre 2007 à Gorgier (Vaud) Nous étions alors au Kenya mais, savions que nous allions être avant les fêtes à Genève en transit vers notre nouvelle destination, le Sénégal. Je cherchais depuis un moment déjà à acquérir un York, puisque j’avais perdu ma Canelle en février 2005. 5 mois avant notre départ. Ça me manquait.  Bien, que nous en ayons eu deux gros chiens au Kenya. (Que la nouvelle propriétaire a absolument voulu garder, et qui était pour nous aussi difficile à emmener, vu le transit en Suisse et il faut bien le dire, les couts qui se chiffrait à plus de 3000US dollar sans être sûr qu’ils arrivent vraiment bien et en bonne santé.) De fil en aiguille j’avais réussi à trouver une personne qui avait une portée disponible mais qui a dû m’aiguiller sur une autre, vu que la… Lire la suite »Café/Thé de 131 (Brigitte)

Café/thé 129 (Brigitte)

La recette du bonheur Existe-t-elle en tous cas, je ne l’ai pas ! Mais, il est des petits bonheurs simples, qu’on peut trouver tous les jours n’est-ce-pas ? Regardez son environnement les fleurs qui poussent doucement et qui bientôt annoncerons le printemps. Observer le lever ou coucher de soleil, qui nous offre des spectacles toujours renouvelés. Rêver devant la lune. Câliner son compagnon à quatre pattes, quand on a la chance d’en avoir. Observer l’oiseau qui vient se poser sur la mangeoire. Le chat qui qui le guette sur l’arbre. Plus terre a terre simplement se faire plaisirs et faire plaisirs à son entourage en cuisinant un bon plat, une belle tarte. Oser se lancer dans une recette, la réussir voir qu’elle est appréciée Prendre le temps de faire un jeu en famille ou en couple, casser la routine. Être égoïste aussi, et se délasser dans un bain en se bichonnant même si, ce n’est pas pour sortir. Se reposer avec un bon livre, un film, un air de musique. S’ouvrir découvrir partager, en ce moment entre autre, via les blogs. Mais c’est aussi et avant tout quand même, de pouvoir se lever chaque matin. En définitive ils ne manquent… Lire la suite »Café/thé 129 (Brigitte)

Café/Thé 128 (Brigitte)

Doucement elle effleure l’eau de son bec. Picore une à une les étoiles qui y sont tombées. Horrifiée je m’exclame Malheureuse ne sais-tu donc pas que tu manges nos rêves, nos vœux ? Ces lueurs dorées que tu dévores sous nos yeux sont, notre lumière dans la nuit, nos espoirs envoyés vers le ciel lorsque d’un coup de baguette magique il les fait tourbillonner les soirs d’été dans un ballet féerique. Elles sont celles qui, ont guidés les bergers à Bethléhem, les rois mages en Galilée annonçant la venue de ce petit être auprès duquel (que) tous voulurent se prosterner. Elle me regarde, affolée par ma tirade et le désespoir de ma voix, suspens son geste et me répond. Créature, ne te fies pas aux apparences, je les déménage seulement. Elles auraient pu, se noyer.    Les consignes de Brigitte étaient : Brodez autour de cette aigrette, en imaginant ses aventures ou ses pouvoirs magiques, tout le bien qu’elle peut semer autour d’elle, tout le mal qu’elle peut faire disparaître. Fée Clochette ou Fée Carabosse ? A vous de voir….. P. S. le mot mis en parenthèse que vous avez sans doute vu, tel quel chez Brigitte (ainsi que quelques… Lire la suite »Café/Thé 128 (Brigitte)

Café/Thé 126 (Brigitte)

  Lorsque je regarde ces oiseaux fuir nos paysages J’aimerai comme eux à tire d’ailes, voler jusqu’à l’autre rivage   Pas de grandes forêts ni de haute montagne Pourtant là-bas aussi des endroits pleins de charme   Retrouvé tous ces gens et ces petits enfants Qui, quoiqu’il arrive, sont toujours souriants   Fuir froid et neige, cette mauvaise saison Las-bas, quand il pleut c’est juste bénédiction   Entendre l’appel à la prière qui marque le temps Pour qui s’y habitue ce n’est pas dérageant   Le son des du djembé qui fusent lors de fêtes Font danser le village et tourner bien des têtes   Souvent je me demande en pensant à eux Contemplant la lune le regard anxieux   Tous ces gens appréciés que sont-ils devenus ? J’ai des nouvelles bien sûr mais, tant de choses sont tues.   C’était ma participation au : De Brigitte