Aller au contenu

Lectures de mai

Son excellence Eugène Rougon de E. Zola (tome 6)

Député, sénateur puis président du Conseil, il sent pourtant venir sa chute. Il préfère donc, démissionner de son poste afin d’éviter la disgrâce. Mais sa « bande » d’amis, opportunistes et manipulateurs emmenés par l’énigmatique Clorinde, se donne pour mission de le remettre au pouvoir. Tableau cynique du monde politique sous le Second Empire, récit des manoeuvres d’un homme prêt à tout pour conserver sa puissance, Son Excellence Eugène Rougon fait le portrait d’un homme dévoré par l’appétit du pouvoir, pur produit d’une société pourrie jusqu’à la moelle.

Le pouvoir est ses méandres pendant le second empire….Mais le pouvoir a-t-il changé depuis?

Femme Courage de Frédérique Rémy

Fouras, janvier 1879. Sur la falaise qui domine l’anse de la Coue, face à l’Ile Madame, quatre femmes fouillent du regard l’horizon barré d’embruns. Debout contre le vent, elles scrutent l’espoir d’une voile parmi le chahut de déferlantes. Pour Anne, Amélie, Maria et Magdeleine, femmes de marins, femmes courage, tenaillées par l’angoisse, c’est le lot des heures de tempête, quand les chaloupes des hommes tardent à rejoindre l’ancrage. Mais ce jour-là va les marquer à jamais, pour le pire, pour le meilleur aussi. Face à la mort, à la pauvreté, elles vont lutter pour tout changer. Ce récit d’un combat que l’on ne disait pas encore féministe dessine une véritable fresque du Fouras de l’époque, quand le village de pêcheurs s’est peu à peu mué en station balnéaire, confrontant deux mondes qui avaient parfois du mal à se comprendre. 

Magnifique et poignant roman dans le monde marin impitoyable tant pour les hommes que, les femmes. Je le conseille vivement.

Celle que je suis de Claire Norton

Discrète, ordinaire, Valentine jongle entre son petit garçon Nathan, qu’elle chérit de tout son cœur, et son travail à temps partiel dans une grande surface culturelle. Pourtant, dès que la porte de leur appartement se referme, elle vit dans la terreur, redoutant la colère et la jalousie de son mari…
L’arrivée d’un couple dans l’appartement d’en face bouleverse sa vision du monde. Comment résister à la bonté de Guy, qui se conduit avec Nathan comme le grand-père qu’il n’a jamais eu ? Comment refuser la tendresse de Suzette, cette femme si maternelle ? Peu à peu, Valentine se laisse apprivoiser. Jusqu’au jour où elle commet une minuscule imprudence aux conséquences dramatiques… 

Dans la peau d’une femme battue : comment l’aider à se reconstruire c’est ce qu’on découvre dans ce livre qui, bien qu’il parle d’un fait horrible qui survient encore bien trop souvent, nous montre que, sortir de cet enfer est long difficile qu’il peut y avoir beaucoup d’embuches, mais, possible…..

Livres Papier

La double vie de Laura Swan de John Banville

Deirdre Hunt s’est jetée d’une falaise dans la baie de Dublin. Suicide, d’après le mari ; overdose de morphine selon le médecin légiste Quirke. Fouillant son passé, celui-ci découvre que la jeune femme menait une double vie… Sur les traces d’un étrange  » docteur « , Quirke devra faire tomber les masques et protéger sa fille Phoebe, impliquée à son tour dans l’affaire.

Un mari éploré, un amant caché un docteur plus qu’étrange, mais qui a donc tué Deirde ? Intrigue assez bien ficelée dont les rebondissement étonne, J’ai aimé.

 

Les trahisons du silence de Brian Moore
Lorsque Michael Dillon reçoit l’ordre de l’IRA de garer sa voiture sur le parking d’un hôtel de Belfast, il se retrouve confronté à un choix moral qui ne le laisse absolument nulle part vers qui se tourner. Il sait qu’il pose une bombe qui tuerait et mutilerait des dizaines de personnes. Mais il sait aussi que s’il ne le fait pas, sa femme sera tuée.

Plongeons dans une période de conflit ethnique, religieux et politique en Irlande du Nord de la fin des années 1960 à 1998. Que choisir? Sauvé un nombre énorme d’innocents où, juste sa propre femme alors même que, l’on veut s’en séparer pour vivre avec une autre? Roman hyper bien ficelé que j’ai aimé.

Les Fils de la poussière,  de Arnaldur Indridason, son 1er roman, paru en 1997

Daniel, quadragénaire interné dans un hôpital psychiatrique de Reykjavík, se jette par la fenêtre sous les yeux de son frère Palmi. Au même moment, un vieil enseignant, qui a eu Daniel comme élève dans les années 60, meurt dans l’incendie de sa maison.

L’enquête est menée parallèlement par le frère de Daniel, libraire d’occasion, un tendre rongé par la culpabilité, et par une équipe de policiers parmi lesquels apparaît un certain Erlendur, aux côtés du premier de la classe Sigurdur Oli et d’Elinborg. Peu à peu, ils découvrent une triste histoire d’essais pharmaceutiques et génétiques menés sur une classe de cancres des bas quartiers, des gamins avec qui on peut tout se permettre.

Un 1er roman qui a ouvert la voie à bien d’autres par la suite et qui est déjà excellent. Suspens du début à la fin histoire très prenante bien que glacante. Dans le genre, je le conseil vivement.

Délit de fuite de Dominique Dyens

Anne Duval, trente-six ans, célibataire, mène une brillante carrière dans la publicité et donne l’illusion de réussir sa vie. Mais en réalité, elle est très fragile et supporte mal sa solitude affective. Elle se ment à elle-même, mais aussi aux autres, y compris à sa mère, malade, pour qui elle s’invente un fiancé et une belle-fille.
Un trois décembre, tout bascule. Anne craque, prend la tangente et s’enfuit au hasard des routes. Au bord de la folie, elle échoue dans un service de psychiatrie à Clermont-Ferrand. À sa sortie, elle est assignée en qualité de témoin dans une affaire de meurtre. Que s’est-il passé ? Qui est cet homme tapi dans l’ombre qui semble vouloir lui voler son histoire ?

Qui est Anne, une femme fleur bleue, dépressive, ou nympho? Rien de tout cela ou tout cela en même temps, une chose est sûr un jour elle craque, étrangement le jour anniversaire de la mort de son père qui c’est suicidé. Ne serait-ce tout simplement pas juste une femme en quête de mari d’enfant qui reste désespérément seule encore a 36 ans? J’ai aimé ce livre assez court (230 pages) mais qui reste captivant.

!!!

Vous souvenez du questionnaire de M. Pivot? Pour ceux que cela intéresse, voici les réponses de M. Pivot.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

12 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pestoune
Invité
25/05/2024 18:29

A part Zola, je n’ai lu aucun de ces romans. Certains me parlent bien.
Bizarre que je n’ai pas eu entre les mains ce roman de Arnaldur Indridason. Va falloir que je regarde un peu.

cricket
Invité
cricket
25/05/2024 18:28

merci pour tes lectures
bises

PPRené
Invité
25/05/2024 11:19

bonjour chere Renée, merci pour ces commentaires eclairés sur les lectures du moment, Zola je connais bien tu penses ! un autre,Arnaldur Indridason, un lecteur de polar ne peut l’ignorer ! bon weeekend amities et bises

écureuil bleu
Invité
25/05/2024 10:08

Bonjour Renée. Belles lectures pour ce mois d’avril ! J’ai lu le Zola, c’est tout. Bonne journée et bisous

trublion
Abonné
25/05/2024 09:06

Des livres qui décrivent des personnages face à leur destin ! !
Zola nous prouve que rien n’ a changé
Passe une bonne fin de semaine
Bisous

jill bill
Abonné
25/05/2024 09:05

Bonjour Renée, aimé et conseillé, femmes courages, on imagine bien la vie d’épouse de marin, Pivot, ah ses réponses !!! Merci, bises jill