Croqueurs de mots 275 (2-3)

Pour ce 275ème Durgalola nous dirige et demande :

Pour le défi du lundi 16 janvier n° 275, elle propose de composer un texte, qui débute : soit par la phrase : « Le premier jour de l’année, surtout me plaît. » (Extrait de « Notes de Chevet » de Sei Shônagon dame d’honneur d’une princesse au Japon – 11ème siècle)

soit par la phrase : « Le plus beau, dans ces voyages, c’était ça : respirer l’air du réel. » (Extrait de « Le Grand Partout » de William T. VOLLMANN né en 1959, écrivain, journaliste et essayiste américain – ce livre est un hymne à la clandestinité et au voyage)

Le premier jour de l’année, surtout me plait. Tout recommence, le cœur est exalté d’espoir devant cette page encore vide où, l’on peut en écrire l’histoire. Dessiner les contours de son chemin comme l’on met sa première trace dans la neige. Rire devant ce premier nouveau matin où il est permis d’envisager de meilleurs jours et semaines. Ressentir comme une ivresse que, rien ne vient encore ternir, devant les possibilité infinies qui nous sont offerte. Se sentir ouvert, disponible à toute les possibilités, c’est comme un nouveau voyage et Le plus beau, dans ce voyage, c’est ça : respirer l’air du réel, comme le premier jour de l’année.

 

 

Pour le deuxième jeudi en poésie du 19 janvier : le thème est voyages

Il meurt lentement  
Il meurt lentement
Celui qui ne voyage pas,
Celui qui ne lit pas,
Celui qui n’écoute pas de musique,
Celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.
Il meurt lentement
Celui qui détruit son amour-propre,
Celui qui ne se laisse jamais aider.
Il meurt lentement
Celui qui devient esclave de l’habitude
Refaisant tous les jours les mêmes chemins,
Celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
De ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu.
Il meurt lentement
Celui qui évite la passion
Et son tourbillon d’émotions
Celles qui redonnent la lumière dans les yeux
Et réparent les cœurs blessés.
Il meurt lentement
Celui qui ne change pas de cap
Lorsqu’il est malheureux
Au travail ou en amour,
Celui qui ne prend pas de risques
Pour réaliser ses rêves,
Celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
N’a fui les conseils sensés.
Vis maintenant
Risque toi aujourd’hui !
Agis tout de suite !
Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d’être heureux !

Pablo Neruda

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays dont la Grèce. Les voyages sont une passion. J'aime les animaux, la nature, la lecture, la musique.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

36 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
écureuil bleu
11 jours il y a

Waouhh ! Le poème de Pablo Neruda est magnifique!

manou
12 jours il y a

J’aime beaucoup ce poème de Pablo Néruda et il illustre parfaitement le thème du voyage. Bisous

colettedc
colettedc
13 jours il y a

Magnifique choix de poème, Renée et bravo pour ton défi du lundi ! Bon week-end,
Bisous♥

Andrée
13 jours il y a

Je te remercie pour ta participation. Comme toi j’aime ce premier jour de l’année. Le poème est splendide.
Bises

jazzy57
13 jours il y a

Un tres bon choix Pablo Neruda pour ce thème du voyage .
Bises

Zaza
13 jours il y a

De belles participations pour Andrée, super !
Bises

Ghislaine
13 jours il y a

Ce poème magnifique correspond tout à fait avec la décision très difficile que j’ai du prendre hier !
Il est criant de vérité ma Renée !!
Il est en adéquation avec mes pensées profondes !

JACQUELINE
13 jours il y a

On doit toujours rester optimiste malgré les affres de l’actualité!!
Bises

Lizagrece
13 jours il y a

Un premier texte optimiste un 2e texte qui donne à réfléchir

Béa Kimcat
13 jours il y a

Qu’il est beau de voyager ainsi en poésie !
Biz

Juste Lenoir
13 jours il y a

Voyage voyage
Decouvrir les beaux paysages
Sortir de ses habitudes
Oser voir et aller chnager sa quietude

merci de ces deux textes defi

Elena800
14 jours il y a

Bonjour, passe un bon weekend, bisous

Septsup
14 jours il y a

que d imagination… c est très beau… gros bisous

yannn
14 jours il y a

Ce premier jour de l’année où tout reste à écrire …
Sympa ton texte sur ce sujet, de belles trouvailles bien dites.
À plus. Yann

PPRené
14 jours il y a

bonjour Renée, magnifique ce poeme de Pablo Neruda, bonne santé a toi et les tiens grosses bises

Jeanne Fadosi
14 jours il y a

j’aime ton premier jour de l’année comme une invitation à un voyage dans le temps que l’on ne connait pas encore et merci de m’avoir fait redécouvrir ce magnifique poème de Pablo Neruda

trublion
14 jours il y a

Et oui, nous vivons en société, et l’ isolement n’ est jamais positif
Passe une bonne journée
Bisous

jill bill
jill bill
14 jours il y a

Ne te prive pas d’être heureux, eh oui, on a qu’une vie, et réalisons aussi nos rêves… bises jill

Retour en haut