Liste 49 (An-Maï)

Pour la liste 49, An-Maï donne les mots suivant :

Horloger, éloges, procession, ressentir, révoltés, collection, capituler, constellation, saison, camembert….

 

Pendant la procession on entend des murmures, des éloges sont chuchotées, pauvre homme.

Avenant, toujours un gentil mot, le sourire du matin au soir. Il nous faisait ressentir unique, même si nous n’achetions rien, et que nous nous arrêtions devant sa devanture juste pour admirer sa vitrine changée chaque mois avec un nouveau thème.

Il a même reproduit une constellation lors de l’anniversaire des 50 ans de sa femme, celle du scorpion. Selon la saison il y avait de magnifiques décorations florales aussi.

Il avait une belle collection de montre ancienne, très ancienne dont beaucoup ne fonctionnait plus mais qu’il gardait en décoration sur le mur.

Il n’as jamais capituler devant les offres d’achats alléchantes de sa boutique quand le McDonald à voulu s’implanter. Il savait qu’on avait besoin de lui, ne serait-ce que pour changer une pile.

Oui, on l’aimait bien et on est tous révoltés par ce crime, pour a peine 50 francs! Oui on l’aimait beaucoup notre horloger.

Il n’avait qu’un gros défaut, il aimait trop le camembert le vieux, celui qui coule qui pue tant qu’il est difficile de rester a table!

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays dont la Grèce. Les voyages sont une passion. J'aime les animaux, la nature, la lecture, la musique.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

64 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
colettedc
colettedc
9 jours il y a

Pauvre de lui, alors, quelle tristesse. Bravo à toi, Renée, c’est vraiment bien imaginé ! Bisous♥

Ghislaine
10 jours il y a

Quelle triste fin(faim) pour un amateur de camembert !! lol

Martine Martin
10 jours il y a

Une bien triste histoire bien racontée. Terrible d’être tué pour si peu. Bisous

claudielapicarde
10 jours il y a

A part le camembert, il était parfait, quelle triste fin !
Bonne semaine.

Juste Lenoir
10 jours il y a

beau mais bien triste texte
de la belle imagination,

j’espere que cela n’est pas tiré d’un vrai fait divers

JACQUELINE
10 jours il y a

Tu as bien trouvé la façon d’introduire le mot « camembert »!!! 🙂 Bises

nanou1964
10 jours il y a

Bravo. Défi parfaitement réussi avec ce sacré camembert. Amitiés.

moqueplet
10 jours il y a

chacune ou chacun fait comme il le peut, l’essentiel c’est d’voir des nouvelles, passe un très doux lundi

Cendrine
11 jours il y a

C’est excellent!Tu as installé une atmosphère des plus « thrillifiques »… j’invente un mot!
Avec ce ressenti, un hommage et un excellent début pour une enquête criminelle des plus haletantes je trouve…
J’ai beaucoup aimé la résistance face au Mac Do…
Gros bisous et pensées pour toi Renée
L’année file déjà…
Cendrine

Elena800
11 jours il y a

Mqagnifique ton fond ! J’aime les couleurs et toi et ton petit chien à droite ! Bisous

MéméYoYo
11 jours il y a

Il était apprécié cet horloger. Beau texte. Bonne soirée. Gros bisous

CathyRose
11 jours il y a

Horloger … une profession qui a tendance à disparaître hélas ! Mais que vient faire le camembert dans cette liste de mots …? Difficile à caser quand même, mais tu t’en es bien sortie !!!
Belle soirée, bisous.
Cathy

jazzy57
11 jours il y a

Quand on lit les faits divers dans le journal, on a l’impression que la vie d’un humain ne pèse plus aussi lourd qu’avant malheureusement.
Bonne soirée
Bises

mireille du sablon
mireille du sablon
11 jours il y a

…dommage pour lui et surtout pour le fromager!
Bises de Mireille du sablon

Épicéas
Épicéas
11 jours il y a

Mais où vas tu chercher tout ça Renée ?

Epiceas
Epiceas
10 jours il y a
Répondre à  Renée

Si si je me rappelle ! 🙂 t’as bien reçu mon mail de réponse ?

Epiceas
Epiceas
10 jours il y a
Répondre à  Renée

Hier… j’ai tenté de te le renvoyer cet aprem

Epiceas
Epiceas
10 jours il y a
Répondre à  Renée

je viens de rereretenter….. C’est hotmail qui doit foutre la merde……
J’ai essayé de mettre ma seconde adresse comme référence…..

Andrée
11 jours il y a

oh ce camembert n’a pas fait reculer son tueur/cambrioleur.
Bises

Septsup
11 jours il y a

joli texte même si la chutte est un peu rude hi hi… gros bisous

Chatdesîles
11 jours il y a

Ils ne sont pas bien faciles ces mots à rassembler dans petit récit, et pourtant c’est réussi, bravo !

la cuisine de poupoule
11 jours il y a

Une triste fin pour cette horloger. Ça me revolte.
Bonne soirée
Bisous

-----000--------
11 jours il y a

le fromage Munster oui …..très bonne soirée ….

Béa Kimcat
11 jours il y a

Unique cet horloger qui aimait le vieux camembert
Bisous du dimanche Renée

jill bill
11 jours il y a

Des crimes du genre, on ne peut que haïr ces comportements dérobeurs et… tueurs !!! Bises jill

Cléo
11 jours il y a

C’est un beau texte sorti de ce défi! J’ai lu les autres commentaires et je n’en reviens pas des injustices quand quelqu’un ne veut que se défendre… Bises et belle journée!

biker06
biker06
11 jours il y a

 An-Maï  ! Au départ, je me suis dit que tu allais parler de jour de l’an chinois hi hi hi
Je te souhaite un bon Dimanche soir
bizz
Pat

écureuil bleu
11 jours il y a

Pauvre horloger assassiné par un voleur ! Bon dimanche et bisous

An'Maï
11 jours il y a

Vraiment pas un si gros défaut que d’aimer le camembert qui pue ! Pauvre horloger assassiné pour si peu alors qu’il avait des trésors dans sa boutique !
En tout cas bravo, car tu as su, en casant tous les mots, donner à cette triste histoire, une fin teintée d’humour.
Merci
Bon dimanche
Gros bisous
An’Maï

trublion
11 jours il y a

De moins en moins nombreuses ces boutiques si pratiques !
Bon dimanchhe
bisous

pestoune
11 jours il y a

Une histoire qui est arrivée tant de fois. Elle a failli arriver à notre vieil épicier qui fut tellement maltraité. Il était impressionnant à voir tant les hématomes et contusions étaient nombreuses. A plus de70 ans toujours fidèle à sa clientèle, il ne s’en est jamais vraiment remis. Quand l’année suivante, de nouveau, des agresseurs ont forcé la porte de son épicerie-maison, il a sorti le fusil qu’il a acheté après sa première agression et a tiré des coups de feu en l’air. Il aurait pu tirer sur ces hommes mais non, il a tiré en l’air. Les agresseurs ont fui. Et notre pauvre vieil épicier a été arrêté, dépossédé de ce fusil. Il n’avait pas le droit de l’utiliser. Il eut mieux valu, aux yeux de la loi, se laisser tuer dans son lit. Le choc a été rude, il a quitté l’épicerie de toute une vie, le village de toujours. Puis la maladie l’a emportée à toute vitesse. Il n’avait pas supporté cette retraite due à la terreur et cette injustice qui lui a été faite.
Bonne journée Renée

moqueplet
11 jours il y a

au lever du jour difficile de te faire un texte avec tes mots imposés…..il faut déjà que ma tête se mette en place avec les neurones (lol)…..en tout cas passe une bien douce journée

Retour en haut