Aller au contenu

Lectures de mars

Des ailes d’argent de Camilla Läckberg

Faye mène la belle vie à l’étranger. Sa société Revenge est plus florissante que jamais et son ex-mari infidèle se trouve derrière les barreaux.
Mais au moment où elle pense que tout est rentré dans l’ordre, sa petite bulle de bonheur est de nouveau menacée.
Revenge est sur le point de s’implanter aux États-Unis lorsqu’elle découvre que de nombreuses actions sont vendues dans son dos, mettant en péril l’existence même de l’entreprise. Contrainte de retourner à Stockholm, Faye risque de voir l’oeuvre de sa vie s’effondrer. Et pour couronner le tout, les fantômes inexorables de son passé semblent encore loin d’avoir étanché leur soif de sang.
Avec l’aide d’une poignée de femmes triées sur le volet, elle va désespérément tenter de sauver ce qui lui appartient – et la vie de ceux qu’elle aime.

Manifestement ce livre fait partie d’une trilogie dont je n’ai pas lu les deux premier tome. Aucune importance car on entre quand même dans l’histoire de cette femme impitoyable. Pourtant en aurions nous fais moins pour sauver sa famille?
J’ai lu, après lecture, quelques critiques qui n’était pas bonnes du tout, pourtant j’ai aimé cette lecture est regrette de ne pas avoir eu connaissance des premiers tomes.

Malamute de Jean-Paul Didierlaurent

Le vieux Germain vit seul dans une ferme au cœur des Vosges.
Sa fille lui impose de passer l’hiver avec Basile, lointain neveu qui vient faire sa saison de conducteur d’engin de damage dans la station voisine.
Une jeune femme froide et distante qui conduit les engins des neiges mieux que tous ses collègues masculins, habite la ferme voisine, où ses parents élevaient une meute de chiens
de traîneaux quarante ans auparavant.
Mais bientôt, le village est isolé par une terrible tempête de neige qui, de jours en semaines puis en mois, semble ne pas vouloir s’achever.
Alors l’ombre des Malamutes ressurgit dans la petite communauté coupée du monde…

Bien que le début m’ais désorientée quelque peu entre passé et présent, c’est Un excellent roman que je ne peux que conseiller.

 

L’été de nos vingt ans de Christian Signol

Chaque été, Antoine invite Charles, son meilleur ami, à venir chez ses grands-parents en Dordogne. Là-bas, ils tombent tous les deux amoureux de Séverine.
Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, les deux amis intègrent le Service Operation Executive de Churchill.
Obsédé à l’idée de revoir Séverine, Charles convainc son instructeur de créer un réseau de résistance en Dordogne.

Un joli roman qui nous replonge certes dans la guerre mais qui est, avant tout une histoire d’amour et d’amitié. A lire

 

 

Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

« En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire. »
Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre.
Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés?
Pendant quinze ans, Ifemelu tentera de trouver sa place aux États-Unis, un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination. De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigeria.

ce qu’il en est dit : À la fois drôle et grave, doux mélange de lumière et d’ombre, Americanah est une magnifique histoire d’amour, de soi d’abord mais également des autres, ou d’un autre. De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et les clichés sur la race ou le statut d’immigrant, et parcourt trois continents d’un pas vif et puissant.
Rien a ajouter c’est tout à fait ça!

Livre papier

Ma chérie de Laurence Peyrin

Née dans un village perdu du sud des États-Unis, Gloria était si jolie qu’elle est devenue Miss Floride 1952, et la maîtresse officielle du plus célèbre agent immobilier de Coral Gables, le quartier chic de Miami.
Dans les belles villas et les cocktails, on l’appelle « Ma Chérie ». Mais un matin, son amant est arrêté pour escroquerie.
Le monde factice de Gloria s’écroule : rien ne lui appartient, ni la maison, ni les bijoux, ni l’amitié de ces gens qui s’amusaient avec elle hier encore.
Munie d’une valise et de quelques dollars, elle se résout à rentrer chez ses parents. Dans le car qui l’emmène, il ne reste qu’une place, à côté d’elle.
Un homme lui demande la permission de s’y asseoir. Gloria accepte.
Un homme noir à côté d’une femme blanche, dans la Floride conservatrice de 1963…
Sans le savoir, Gloria vient de prendre sa première vraie décision et fait ainsi un pas crucial sur le chemin chaotique qui donnera un jour un sens à sa nouvelle vie…

Ce qui en est dit : Dès le départ on est pris dans l’histoire est celui-ci est assez amusante, pourtant la suite nous montre vite que cette vie facile, qu’elle va devoir changé, sera quelque peu malmenée et, qu’elle bravera même la communauté ségrégationniste. J’ai aimé

 

Je te protégerai de Peter May

Niamh Macfarlane a créé avec son mari Ruairidh une entreprise de textile renommée, Ranish Tweed, qui fournit de somptueuses étoffes aux plus grands couturiers. Alors qu’ils sont à Paris, Niamh voit son mari monter dans la voiture d’Irina Vetrov, une célèbre créatrice de mode, avec laquelle elle le soupçonne d’entretenir une liaison. Tandis que Niamh se lance à leur poursuite, la voiture explose sous ses yeux.

Beaucoup aimé ce roman, roman d’amour mais dépaysant avec les contrées décrites et un suspens haletant.

 

 

Dispersés par le vent de Richard Flanagan

Connaissez-vous la Tasmanie, cette île du bout du monde, distante de la France de quelque dix-sept mille kilomètres ? Une terre montagneuse et sauvage, abritée au nord par le continent australien. Les hivers y sont rudes, et la tempête faisait rage en cette nuit de 1954 où Maria Buloh s’est enfoncée dans la forêt, abandonnant son mari et sa fille de trois ans. Mystère inaugural qui hante chaque page de ce récit, tout comme il hante les rêves de Sonja Buloh, cette fillette qui a vu sa mère s’éloigner sous la neige. Trente-cinq ans plus tard, Sonja, enceinte, revient sur les lieux de son enfance et tente de rassembler les morceaux épars de son histoire familiale.
Ce qui en est dit : « Conte de l’exil, (re) conquête d’une identité perdue, voici un roman bouleversant, où les souvenirs reviennent comme ces vents qui balaient la terre et les êtres. »

Livre étrange en lecture, on suit le présent tout en replongeant dans le passé, pas toujours évident de s’y retrouver. Des mots parfois crus, une histoire dure, dure comme la vie de ces émigrés qui se tuent à la tâche dans un paysage qui semble cauchemardesque et s’abrutissent dans l’alcool. Il mérite  pourtant d’être lu bien qu’il me laisse une impression étrange……A vous de voir…

Les amants de la terre sauvage de Katherine Scholes

Dans les décors époustouflants de la savane africaine, une histoire d’amour bouleversante. Le portrait d’une femme en quête d’indépendance, un hymne à la nature et à la vie sauvage, dans la lignée d’Out of Africa et de Sur la route de Nairobi.
Un mari follement séduisant, un lodge niché au coeur de la brousse, une vie au plus près de la nature: Mara pensait avoir trouvé le bonheur éternel.
Trois ans plus tard, la réalité est tout autre: John multiplie les absences et Mara se retrouve seule à la tête d’un domaine au bord de la faillite.
C’est alors que débarque une équipe de cinéma. Décidée à profiter de l’aubaine pour sauver le lodge, Mara ne ménage pas ses efforts. Elle d’habitude si timide et discrète s’affirme jour après jour, gagnant le respect de ses employés et l’admiration de l’équipe du film qui n’hésite pas à l’utiliser comme doublure de l’actrice principale.

Encore un roman qui parle d’Afrique mais, beaucoup moins dur que le précédent, roman a l’eau de rose qui fait voyager et, pour ma part remonter les saveurs d’Afrique….J’ai aimé

 

L’aigle de sang de Marc Voltenauer

L’inspecteur Andreas Auer retourne à Gotland sur les traces de son histoire personnelle. Il se retrouve dans le cimetière de Fide devant sa propre tombe avec, à côté, celle de ses vrais parents et de sa sœur. C’est alors qu’une femme est retrouvée assassinée selon un ancien rite viking, la cage thoracique ouverte dans le dos, les côtes sectionnées et déployées comme des ailes.

J’ai aimé ce roman, d’un auteur Suisse que j’ai découvert par le plus grand des hasards des caisses a livre. L’enquête a des rebondissements c’est  palpitant, stressant. Même macabre.  Seul bémol c’est, par moment un peu dur a suivre avec les noms et les époques. Pour ceux qui aime les bons polars noir, bien noir ….

 

 

Passion d’une nuit d’été de Eloïsa James

Sur le point de faire ses débuts dans le monde, Charlotte Calverstill quitte Londres pour un court séjour à la campagne, chez son amie Julia. Exténuées par d’interminables leçons de maintien, toutes deux sont bien décidées à profiter de ces quelques jours de liberté. Julia suggère donc de se rendre au bal masqué de Stuart Hill. Ces réjouissances populaires sont quelque peu inconvenantes pour des jeunes filles de la bonne société mais, sous leurs dominos, personne ne pourra les identifier. Charlotte n’avait certes pas prémédité de perdre son innocence ce soir-là. C’est pourtant ce qui advient dans les jardins où l’entraîne un bel inconnu. La voilà irrémédiablement compromise… Tait pis pour les projets de mariage, elle restera célibataire ! Trois ans plus tard, Charlotte reconnaît son amant d’un soir en la personne d’Alexander, duc de Sheffield…Bon me détendre avec des livres qui se lisent tout seuls est une chose, mais celui-ci est vraiment gnangnan!

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

26 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lizagrece
Invité
Lizagrece
04/04/2023 16:16

J’ai toujours hâte de lire ta rubrique de lecture du mois.C’est intéressant et ça, peut donner des idées.

Roz
Invité
Roz
04/04/2023 13:39

Bonjour Renée ! Quel super bilan ! « Americanah » me fait de l’oeil depuis un moment, je pense que je l’achèterai à mon prochain passage en librairie. Le Christian Signol a l’air chouette, je n’ai lu qu’un livre de cet auteur mais beaucoup aimé ses réflexions, sa plume, ses personnages et son univers rural. « Malamute » m’attire également. Les polars un peu moins, je n’arrive plus à en lire depuis 2 ans, c’est bizarre. En ce moment à cause de ma convalescence post-chirurgie, je découvre la joie de lire à gogo, c’est juste le bonheur ! (surtout depuis que je n’ai quasi plus de douleurs). Tu lis combien d’heures par jour et à quels moments de la journée ? J’adore le soir au coucher et aprés le repas de midi avec mon café, comme au moment où je t’écris. Je te souhaite une excellente journée ! Bien amicalement, Roz

manou
Invité
04/04/2023 08:05

De belles lectures en effet ce mois-ci. Le premier est en effet un tome 2 mais je n’ai pas connaissance qu’il y en ai un troisième, comme je les ai lu, je vais aller voir de quoi il retourne. J’ai lu aussi « Americanah ». Pour les autres soit je connais les auteurs mais pas les titres soit je ne les lirai pas comme le dernier ! Bisous et une douce semaine

Juste Lenoir
Invité
03/04/2023 09:00

merci de partager ces lectures que tu as faites

moqueplet
Invité
03/04/2023 06:26

et oui il y a des passionnés en tout genre, je suis toujours très admirative de voir ces personnes se donner bien du mal pour leur plaisir….passe une bien agréable journée

Septsup
Invité
02/04/2023 17:29

toujours plein de bonnes idées… merci gros bisous

mireille.vayeur@gmail.com
Abonné
mireille.vayeur@gmail.com
02/04/2023 16:12

Il y a de quoi trouver son bonheur avec tous ces titres, merci pour leur présentation.
Bises de Mireille du sablon

pestoune
Invité
02/04/2023 08:08

J’ai lu et aimé aussi Americanah. Signol est un incontournable. Et Camilla Läckberg est fascinante et angoissante à souhait dans ses écrits De belles lectures
Bonne journée Renée

trublion
Abonné
01/04/2023 18:55

Des lectures qui me semblent sortir de la routine, en abordant des sujets inhabituels
Passe une bonne fin de semaine
bisous

jill bill
Abonné
01/04/2023 13:28

Bonjour Renée, waouh, belles lectures en mars, je les découvre pour ma part, merci, bises

écureuil bleu
Invité
01/04/2023 11:41

Bravo pour tous ces livres lus ! Je n’en connais aucun, mais j’ai noté quelques titres. Bonne journée et bisous

Béa Kimcat
Invité
01/04/2023 11:20

Encore de belles lectures en ce mois de mars…
J’ai lu L’été de nos vingt ans de Christian Signol. J’aime beaucoup cet auteur
Bisous Renée et bon 1er avril

PPRené
Invité
01/04/2023 10:43

bonjour chere Renée, merci pour ta critique litteraire ! je ne connais aucun de ces livres, mais je vais m’en inspirer pour mes futurs achats , bon 1er avril amities et bises