Atelier 46 (Nanou)

Atelier 46 chez Nanou

– Phrases : l’endroit était vraiment désertd’un mouvement machinalau premier coup d’œil sa théorie n’était pas la miennetriste et fatiguéeavoir de la peineIl ne bouge plus.

– Mots ou expressions : tomber dans les pommesvendrecalmesouvenirspartir.

– et/ou Thème : ADOPTION

Essai de suite du défi 44 et 45 avec les mots et phrases imposés dans cet atelier 46,  vous sembliez curieux de savoir….

Sur ma paillasse, d’un mouvement machinal je passe la main sur mes yeux, les souvenirs me submergent et, ils ne sont pas beaux…

J’avais,  10 ans quand la vérité m’est tombé dessus comme un cauchemar dont on veux se réveiller. Comme cadeau d’anniversaire on fait mieux!

Ce couple, que jamais je n’ai soupçonner de na pas être mes géniteurs, m’a avouer que nous n’avions aucun lien de parenté, une adoption quand j’avais 7 mois avait fait d’eux mes parents. Ils était gentils, elle toujours calme douce lui, quelque peu bourru mais ils étaient attentifs à mes besoins. Sauf que ce n’était pas mes racines.

Dès lors tout c’est compliqué, fugues , délits mineurs, petits larcins, cannabis tel fut mon lot pour entré dans une spirale infernale, devenir un voyou. Vers 18 ans complètement paumé après une cure, j’ai chercher et, retrouvé ma mère, j’ai cru tomber dans les pommes tant le choc fut violent.

Elle officiait dans un hôtel de passe, j’étais dégouté autant que je voulais la serrer dans mes bras. C’est comme cela que j’ai appris aussi le nom de me géniteur, son mac. Il l’obligeait encore, malgré ces plus de 40 balais à vendre ces charmes, enfin charme faut vite le dire. Elle était usée, le regard triste et fatiguée, maigre avec des cicatrices souvenir de ces essais de rébellion.

Je l’ai attendu au coin d’une ruelle, sur le port au bord de l’eau l’endroit était vraiment désert, une aubaine. Au premier coup d’oeil j’ai su que c’était lui . Il avait l’air de ce qu’il était, un lâche une moitié d’homme. Il n’a pas pigé de suite, j’ai du lui expliquer qui j’étais et pourquoi j’tais là.

Il voulu se justifier, autant d’avoir obligé ma mère à m’abandonner que de lui faire subir cette décadence depuis si longtemps. Sa théorie n’était pas la mienne, c’est sûr. M’abonner c’est une chose mais frapper, blesser et vendre une femme, ma mère en plus, est une autre. J’ai sorti mon couteau, l’histoire fut vite réglée d’un coup il ne bouge plus.  J’ai juste balancer son corps à la flotte.

Je n’ai pas penser à vérifier encore mes arrières j’ai juste décider de partir loin, dans un coin paumé a la campagne. Ce que j’ai fait et là où, cette enquêtrice de malheur m’as retrouvé. Mes parents adoptifs vont avoir de la peine et j’en suis désolé, je les aimais à ma manière. J’ai compris qu’eux aussi plus que moi, il l’ont prouvés.  Mais avec de telles gênes on se refait pas! Son nom, ça ne s’invente pas, Jule.

 

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays dont la Grèce. Les voyages sont une passion. J'aime les animaux, la nature, la lecture, la musique.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

56 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Elea Laureen
2 mois il y a

Bonjour Renée, et bien quelle histoire ! Défi bien ficelé … Bravo
J’ai pris plaisir à te lire ma chère amie, même si l’histoire est un peu triste mais malheureusement ces histoires-là existent … Passe une agréable semaine, bisous, Laureen

Béa Kimcat
2 mois il y a

Un joli début de polar ton histoire…
Bisous Renée

claudielapicarde
2 mois il y a

C’est le début d’un roman policier. Je vais lui accorder les circonstances atténuantes, c’était un mouvement de colère.
Bon dimanche.

Cécile C
2 mois il y a

Bonjour Renée,
Un vrai polar cette histoire ! Bravo
Bon dimanche

Aimée
2 mois il y a

Bravo Renée
Une histoire bien ficelé.
Les phrases y sont tout en nous narrant cette histoire.
PS tu m’as demandé quelle new je recevais ?
Une de toi par mon adresse internet et l’autre je pense de ton site.
Bonne soirée, gros bisous ♥

An'Maï
2 mois il y a

Jules, ton personnage me fait penser à la Maria de mon histoire ! Quand on n’a pas de veine, on n’a pas de veine. Et quand on tourne mal, difficile de revenir en arrière. C’est l’engrenage et la chute. Pour Maria, c’est la mort, pour Jules la prison. Comme tu dis, on ne se refait pas Je comprends que ça a dû être être terrible pour lui, de découvrir que ceux qu’il aimait n’étaient ses vrais parents, et que son géniteur était le « mac » de sa mère. Merci pour cette suite digne d’un film noir !
Bisous
An’Maï

JACQUELINE
2 mois il y a

Et bien dis moi!!! Quelle triste histoire! Et bravo pour tes créations! Bises

CathyRose
2 mois il y a

C’est pourquoi je pense qu’il ne faut jamais rien cacher, même si dans ce cas-là ça aurait pu mal se terminer quand même. Après je lui trouve des circonstances atténuantes à Jules !
Belle soirée, bisous.
Cathy​

erato
2 mois il y a

C’est vraiment un choc pour un enfant d’apprendre brutalement sa condition . C ‘est triste de voir cette descente aux enfers . Et en plus être confronté au milieu déplorable où vit sa mère .Je plains profondément ce garçon .Cette histoire est tellement fréquente !
Tu l’as magnifiquement bien traitée.
Douce soirée, bises Renée

jpimprenelle
2 mois il y a

Je pense que le mieux en adoption, c’est de le dire de suite à l’enfant. Ensuite, il décidera. Pour ton histoire, le pauvre gamin est vraiment mal tombé en voulant connaître sa mère. Il a compris. Mais comment juger ? Il l’a fait. C’est vrai qu’il aurait peut-être été préférable qu’il ne connaisse pas son histoire. Dis-donc, que va-t-il lui arriver maintenant ?
Bisous.

jpimprenelle
2 mois il y a
Répondre à  Renée

Bien sûr mais c’est pas juste !
Bisous Renée

jazzy57
2 mois il y a

Une histoire que l’on ne souhaite à personne , la révélation de l’adoption peut être un choc pour nombre d’enfants, là c’est vraiment le coup de massue qu’il a reçu sur la tête .
Bravo pour ton texte
Bon week end
Bises

mireille du sablon
mireille du sablon
2 mois il y a

Triste histoire mais la vie parois ne fait pas de cadeau!
Bises de Mireille du Sablon

zaza
2 mois il y a

Dur pour cette gamine qui a cédé à ses impulsions de vengeance !
Bises et bon samedi Renée – Zaza

MéméYoYo
2 mois il y a

Double choc pour ce garçon. C’est une bien triste histoire qui finit mal. Bonne journée. Gros bisous

PPRené
2 mois il y a

oui pourquoi vouloir absolument retrouver ses parents biologiques, alors que l’on est heureux avec ses parents adoptifs ? difficile a comprendre pour quelqu’un qui n’a pas eu ce gros probleme ! on a proposé à ma fille adoptive de rencontrer ses parents biologiques, elle a refusé ! en fait c’etait pour lui faire payer les frais d’hopitaux de gens qui n’avaient jamais rien fait pour elle !! grosses bises chere Renée

Livia
2 mois il y a

J’espère beaucoup pour toi que ce texte est une oeuvre d’imagination car c’est une histoire très tragique ?

colettedc
colettedc
2 mois il y a

Ouf ! Pas facile à apprendre, que tout cela, hélas ! Ça change une vie. Bon week-end, Renée. Bisous♥

marie des vignes
marie des vignes
2 mois il y a

Bonjour Renée quelle sordide histoire très bien racontée bravo Bisous bon après-midi MTH

écureuil bleu
2 mois il y a

Bonjour Renée. Bravo pour cette suite bien écrite ! Bisous

Lucky Ozz
2 mois il y a

Eh ben c’est digne d’un polar tout ça !
J’ai jamais bien compris pourquoi on fait tant d’histoires entre les parents biologiques et les parents adoptifs. Les vrais parents ce sont ceux qui élèvent les enfants, qui leur font leur vie.
Les parents biologiques, c’est rien qu’un coup tiré (dont il ne faut pas parler parce que c’est porno) et s’ils ont abandonné le gamin, ça me semble totalement inutile de leur courir après.
Mais c’est seulement mon avis…
Bisous et bon aprèm

MONIQUE FALTRET
2 mois il y a

tant de douleurs et vicissitudes pour un seul être humain c’est beaucoup….j’ai toujours pensé le mieux est ennemi du bien
passes un bon week end . la cheminée ronfle, il y a 2 jours on aurai pu se faire bronzer. Bisous bisous

pestoune
2 mois il y a

Ouch ! une tranche de vie comme il ne existe hélas dans la vie. Une histoire pas facile mais bien menée.
Bonne journée Renée

yannn
2 mois il y a

J’admire ta manière d’avoir utilisé mots et phrases dans cette fiction sur l’adoption.
Ça doit être vraiment jouissif de faire mettre son intelligence au service de l’écriture. J’ai apprécié ta fiction sur un mode petite nouvelle. Amic@lement. Yann

trublion
2 mois il y a

C’ est ce que devraient subir tous ceux qui exploitent des femmes !
Passe une bonne journée
Bisous

jill bill
2 mois il y a

Pas facile d’apprendre la vérité un jour sur sa naissance et après chercher tomber sur une maman qui….. sa vengeance fut terrible, à présent il est fugitif ! Bises

nanou1964
2 mois il y a

Ton texte est très touchant. Il est vrai que l’on ne choisit pas ces parents. J’en ai le triste vécu. Bravo encore. Amitiés.

moqueplet
2 mois il y a

oui cette foudre est saissante, mais je n’aurai pas voulu me trouver à côté….passe une bien agréable journée

Retour en haut