Aller au contenu

20 février 1915

cooltext1860147218

 

« Contre l’alcoolisme », Le Temps, samedi 20 février 1915.

De nouveau, hier, la Chambre s’est occupée de la question de l’alcoolisme.

Après l’interdiction de l’absinthe et des boissons similaires, c’est le nombre vraiment formidable des débits de boisson qui vient en discussion. Si la Chambre aborde ainsi successivement, avec la ferme volonté d’aboutir, les différents termes du problème, elle aura chance de faire d’excellente besogne.

Au contraire, si elle avait tenté de tout entreprendre à la fois, elle se fût certainement perdue au milieu de difficultés inextricables. Qu’elle continue à s’inspirer du principe de la division du travail.

La méthode est bonne.
Mais il faudra qu’à chaque étape un progrès réel ait pu être enregistré.

Celui qui est, en ce moment, demandé à la Chambre ne promet guère de compter parmi les plus sérieux.

Le projet de loi dont l’examen a commencé hier se borne, en effet, à réglementer l’ouverture de nouveaux débits de boissons.

Il stipule, dans le premier paragraphe de son article unique, que « nul ne pourra ouvrir un nouveau débit de boissons pour y vendre à consommer sur place, autrement que comme accessoire de la nourriture, des spiritueux, des liqueurs ou des apéritifs autres que ceux à base de vin et titrant moins de 23 degrés ».

Même observée de la façon la plus scrupuleuse, cette interdiction laisserait subsister le fléau des 480 000 débits existants, ce qui représente un débit par 80 habitants, y compris les enfants à la mamelle.
Source http://aulas.pierre.free.fr/chr_g15_fev.html

 

Et pendant ce temps à la Bataille des Éparges….

Extrait
à 15 heures,
Le 20 février un nouvel assaut français est lancé, composé d’un bataillon du 106e R.I. à gauche (vers le point X), un bataillon du 67e R.I. et d’un bataillon du 132e R.I.

La crête est dépassée, mais devant l’arrivée et l’action de renforts allemands, les troupes françaises sont à nouveau repoussées avec de lourdes pertes.

À la fin des combats du mois du février, les Français se maintiennent dans la partie des défenses allemandes les plus proches des tranchées de départ, appelé le point A ou le doigt.

Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_des_%C3%89parges

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

38 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
enriqueta
Invité
enriqueta
21/02/2015 18:49

Et de nos jours, l’absinthe est de retour dans certaines boissons.

flipperine
Invité
21/02/2015 16:35

l’alcool tjs un fléau comme le tabac, la drogue mais on n’empêchera pas les gens de boire ou de fumer

khanel3
Invité
21/02/2015 08:17

j’aime bien l’affiche du début ! bonne journée

dom
Abonné
dom
21/02/2015 07:17

Un verre, ça va … hips !
J’ai forcé sur les grogs 😉
Bon week-end.
Bisoux, Renée

dom

florence
Invité
florence
21/02/2015 07:07

Florence – Testé pour vous
Bonjour…Le petit toujours pas arrivé…mais forcément, il va être obligé de sortir 🙂
Tu sais, je crois que dans ma maison de retraite, ils consomment l’alcool sans modération…et pas que !!!
Ca y est, j’ai fait un article pour la communauté 15-2015…il est publié..A très bientôt et passe une très très bonne journée

trublion
Abonné
21/02/2015 06:54

Un petit coucou, pour te souhaiter une bonne fin de semaine, sous la grisaille chez moi !
Bises

biker06
Invité
20/02/2015 20:36

Ok ! Mais alors un château Margaux 2006 ! hi,hi hi
bizz
pat

Jacqueline
Abonné
20/02/2015 19:10

TOn blog devient de plus en plus historique!!!! Bravo!
Pour les dommages de la boisson….depuis il y a eu ceux de la drogue….hélas
Bises Renée

colettedc
Abonné
20/02/2015 18:44

Ah ! Je ne connais pas l’absinthe non plus … pauvres soldats, en ce temps … ouf !
Bonne soirée Renée !
Bises♥

mansfield
Invité
mansfield
20/02/2015 18:26

Tu as l’art de nous faire revivre au siècle dernier avec les préoccupation d’alors et de rendre tout ça très vivant. Alcool et tranchées, édifiants et tellement représentatifs d’une époque!

LMVIE
Invité
20/02/2015 17:37

Que de problèmes partout !
Bisous

Aimée
Invité
20/02/2015 17:22

Bonsoir Renée

Un article, très bien documenté.
Malheureusement, l’alcoolisme reste un sacré fléau.

Bisous Renée
Aimée

Une fleur de Paris
Abonné
20/02/2015 14:14

Bonjour Renée,
Ah ça c’est un problème, très grave même … Bonne journée, bises, Véronique

biker06
Invité
20/02/2015 13:37

Hello Renée
Je n’ai jamais bu cette liqueur d’absinthe…..j’ignore le gout que ça a ? Peut-etre comme le genépi ?
bizz
Pat

LADY MARIANNE
Invité
20/02/2015 13:35

un débit pour 80 habitants ! c’est dingue ce chiffre !!
de nos jours on consomme plutôt à la maison ! vu les prix pratiqués !
l’alcoolisme est toujours un fléau ! comme le tabac !
à l’époque le tabac n’était pas reconnu nocif-
merci pour cette page bien documentée-
bisous Renée !

marie mathieu
Abonné
20/02/2015 10:24

Coucou, j’aime bien ton billet, cela m’a rappelé ce que ma mère me racontait: son père donc mon grand-père a fait la guerre de 14 dans les tranchées et en revenu certes, mais alcoolique , car pour les faire aller au combat on leur donnait de l’alcool à boire, quelle horreur ces guerres! bisous MTH

jill bill
Abonné
jill bill
20/02/2015 10:17

Par chez moi autrefois, vile ouvrière que de cafés, que de cafés, l’ouvrier y était bon client, de nos jours beaucoup moins… ouf ! Merci, bises de jill

trublion
Abonné
20/02/2015 09:35

je me dis qu’ on peut toujours boire chez soi, d’ autant que les bistrots fondent comme neige au soleil !
Je me souviens aussi, que dans les rations militaires, il y avait toujours une fiole d’ alcool blanc qui devait largement dépasser les 23 degrés !
Donc, pas d’ alcool, mais pour faire la guerre oui !
Bonne journée
bises

florence
Invité
florence
20/02/2015 08:26

Florence – Testé pour vous
Bonjour…édifiant comme chiffre…en ce temps là, pour pouvoir travailler aux champs ou à la maison sans être interrompu par les pleurs des bébés, on leur mettait une goutte de vin ou de gnole dans le biberon…ce qui a fait des générations d’alcooliques !
Bravo pour tes articles, on apprend encore et encore…j’aime
Ca fait longtemps que je n’ai pas fait d’article sur la guerre de 14…ça n’est pas parce que je ne suis plus passionnée, mais parce que j’ai très peu de temps (entre mes allers et retours, la naissance du petit qui tarde, mes petites filles à la maison)…je vais m’y remettre demain j’espère…à très bientôt et encore bravo