Aller au contenu

Sénégal

Emouvante rencontre 2. Virée à Mbour.

Jeudi 13 janvier nous devons impérativement allez à Mbour. Je propose à Dom et P. de nous y accompagner afin de découvrir cet endroit où, par ailleurs, j’ai horreur de me rendre. Nous commençons par la visite rapide du port de pêche, l’heure n’étant pas propice à l’arrivée des pêcheurs, qui normalement arrive vers 17h00. La descente jusque là nous fait passez par le marché, peu animé vu l’heure mais, donne un bon aperçu des produits, de la façon et……de la saleté environnante. Alors que Dom regarde ébahie autours d’elle, son compagnon discute avec le *guide* qui nous accompagne…. inévitablement ! Puis nous remontons dans le marché couvert des étoffes et babioles en tous genres. Dédales de ruelles couvertes très étroite genre de souk qui malgré la beauté des tissus ne donne guère envie de s’attarder vraiment.   Puis, le RDV de Jean chez le dentiste approchant gentiment, la soif nous taraudant nous cherchons un endroit ou nous désaltérer, peine perdue et, c’est sur le trottoir que nous boirons notre bienvenu rafraichissement ! DOM vous fera sans aucun doute part de toutes ces découvertes et impressions je vous laisse le soins de lui rendre visite dès son retour en Europe

Emouvante rencontre

  Comme son avatar (que j’ai récupérer sur son blog, pardon je me suis permise) Dom que vous trouvez ICI est avant tout très souriante. Mais elle est aussi, j’en suis témoin, bourrée de charme, curieuse de la vie, et d’excellente compagnie. Voilà mes premières constations lors de notre rendez vous du dimanche 9 janvier à qui fut donné à 16H00 à l’hôtel *Africa 6* après son arrivée au Sénégal 3-4 jours plus tôt. Cela fait déjà pas mal de temps qu’elle projette ce voyage, et tout naturellement de fil en aiguille nous avons décidés de nous rencontrer, surtout que son séjour sera quand même assez long. Son compagnon est à son image, souriant agréable attentif et charmant lui aussi. Une première prise de contact un peu rapide mais qui me donne vraiment envie de les revoir très vite. Nous prenons donc le 2ème RDV qui sera, chez nous pour le repas de midi. De papotages en papotages sans même ressentir l’envie de se baigner, elle à quand même été concquise par Chipie avec laquelle elle joue longuement je les raccompagne jusqu’à leurs point de chute à Somone vers 19Hoo et des poussières. Ce fut une superbe journée et mon… Lire la suite »Emouvante rencontre

Petit matin du Sénégal

En voyant ce ciel qui annonce une journée ensoleillée et chaude, nous pensions que les pluies étaient enfin finies! Quelle ne fut pas notre surprise jeudi matin en voyant ça!   puis rapidement              Heureusement après ce jour gris maussade mais, plus frais, le soleil est de retour. Ces matins africains me donne surtout l’occasion en ce 23 octobre.   avec ceci     et cela sans oublié     De te souhaiter Dany

Chez nous en septembre/octobre

Qu’avons nous vu ces deux dernier mois chez nous? A part la pluie et les ennuis… un Martin chasseur  ou était’il pêcheur?       Les Guépiers nous ayants un peu délaissés, il a pris le relais. Puis, nous avons eu aussi un superbe Calao et encore ce petit oiseau dont je ne connais pas le nom. Dans le champ à côté, le baobab lui fait ses fruits Cet article est aussi un petit clin d’oeil et, en voyant les images vous avez certainement compris de qui il s’agit, NON??     Customize a slidesh     autrement voici son lien : ICI

Les *Bambaras*

Le village ou j’habite s’appelle N’Guerign BAMBARA faisant ainsi référence a son origine. image  Mais qui sont les *Bambaras*? Image   Ce sont avant tout des agriculteurs et dans le village et ses alentours, champs de Mil, Manguiers, arachides manioc et autre sont là pour le prouver.   Les Bambaras (ou Ban-Mâna) forment une ethnie d’Afrique de l’Ouest. Ils font partie du groupe mandingue. Ils parlent le bambara.   Image Les Banmana ou Bambaras sont originaires du Mandé. Ils auraient quitté cette région pour échapper à la domination des Malinkés, à l’époque de l’Empire du Mali. D’où leur nom qui signifie « ceux qui ont refusé de se soumettre » (de ban = « refus » et mana = « maître »). D’autre traduisent cette étymoligie par « ceux qui ont refusé de se soumettre (a l’islam) ». Ils iront vivre à l’Ouassoulou, entre Sikasso et la Côte d’ Ivoire. En réalité, les Bambaras ne sont qu’un sous-groupe des Malinkés, tout comme beaucoup d’autres groupes Mandingues.   Image Au XIXe siècle, les royaumes bambaras du Kaarta et de Ségou, créés par les deux frères Niangolo et Baramanglo, de patronyme Coulibaly, après la chute de l’empire sonhrai, résistent à l’empire peul du Macina,… Lire la suite »Les *Bambaras*